Photographe à Lavey, Vaud (Suisse)

Sur la chemin de la Grande Dents de Morcles

Magnifique « balade » entre amis sur la Grande Dent de Morcles, par le côté Rionda.

Les Dents de Morcles sont composées de … deux dents. Une petite et une grande. C’est donc sur la Grande Dent de Morcles, qui culmine à 2’969m d’altitude, que nous sommes partit.
Mais pourquoi donc les Dents de Morcles ? Habitant à Lavey, donc aux pieds des Dents du Midi et des Dents de Morcles, il ne me restait plus que celles de Morcles a « gravir ».  En discutant avec des amis, nous avions donc planifier d’y monter depuis de nombreuse années. Il aura fallut attendre longtemps pour enfin trouver l’occasion de réunir la bande, dont un qui connait le chemin, en ce jour de 24 septembre 2016.Plusieurs « chemins » sont possibles:

  • L’Erié. En dessus de Fully, donc les joli lac de Fully et par le Fenetral. Dénivelé:  1’128m
  • Ovronnaz. Qui passe par Fenestral et les lac de Fully. A noter, que c’est presque le seul point d’accès en transport publique. Dénivelé: 1’600m ou moins si on utilise le télésiège, soit 1’029m
  • De l’Au d’Arbigon. En dessus de Collonge. Dénivelé: 1’319m
  • Les Martinaux. En dessus de Lavey, Morcles. Dénivelé depuis la buvette des Martinaux: 1’312m ou depuis le parking de la Tourche: 1’288m
  • De Lavey. Ça passe donc pas les Martinaux, et c’est la 2ème possibilité de le faire en transport en publique.  Là, le dénivelé passe à env. 2’550m

Nous sommes donc partit depuis Les Martinaux. En tant que bon Montagnard, nous avons pris un léger détour, en passant par la cabane de la Tourche. Ensuite, direction Rionda par une « autoroute », avec une jolie fontaine a la clef. Puis le sentier commence a monter. Attention a ne prendre celui qui vas a plat en direction de Demècre. On commence a passer sur un chemin T2. La montée se poursuit sur un chemin qui passe de l’herbeux a rocheux, on arrive vite a du T3. Passer un vieux fort militaire (dans la vire) le chemin prend de la difficulté (T4), il faut faire très attention, c’est raid et il y a des éboulis. Le paysage change, c’est magnifique. Sur la fin, on passe par la cheminée, on est à la limite de la grimpe. C’est très raide. Mais arrivé la haut, la vue, le panorama est magnifique.

Nous avons emprunter le même chemin pour descendre jusqu’à l’intersection de la vire (le col des Martinets, la Grande Dent et Rionda). Là, nous prenons sur le col des Martinets, le col des Perris Blanc et hop, sur la Tourche et finalement la buvette des Martinaux.

 

Temps de marche: env 6h45.

 

Voici quelques photos.

 

Aucun commentaire.

Ecrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :