Photographe à Lavey, Vaud (Suisse)

Refuge de Chalin

Randonnée avec une courte nuit au refuge de Chalin, départ de l’auberge de Chindonne, via La Valerette et la dent de Valère. Parcours assez exigent (T4) mais magnifique si on passe par la crête, mais offrant une vue majestueuse.

Le parcours choisi n’est pas le plus rapide, ni le plus facile, mais certainement le plus beau à mes/nos yeux. On commence par l’auberge de Chindonne (1’604m) qui dispose d’un parking. Une petite collation avant le départ et c’est parti en direction de La Valerette (2’058m). Attention, ne pas se fier pour le temps de marche sur le panneau jaune pour le refuge (3h40), car nous ne passerons pas … par la voie « normal », mais cela donne une idée du temps sans notre détours. D’ailleurs, sur le site du refuge, ils disent 4h15 … Donc, rien de bien particulier sur ce chemin, bien indiqué par les traces jaune. Pâturage très facile, mais ça grimpe (454m) pour très peut de distance (<2km, env 1.8km). Le temps de marche indiqué depuis Chindonne est de 1h20, nous avons un peut plus vite (53 minutes). De là, on peut distinguer très clairement le chemin que nous allons prendre jusqu’au refuge, a savoir la crête.

Après une courte pause photos et boissons, nous voilà repartit en direction de la Dent de Valère, via cette fameuse crête. Jusqu’à la pointe de l’Erse, rien de particulier. Sur notre droite, côté pâturage on voit et entend les vaches, tandis que sur notre gauche, côté assez abrupte on distingue des chèvres. Le chemin commence a devenir un peut moins « touristique » après la pointe de l’Erse et carrément a la limite de la randonnée sur l’ascension de la dent de Valère. Là c’est assez pentu sur une très courte distance, où il faut parfois s’aider des mains pour grimper. On est, je pense, a la limite entre randonnée et grimpe, mais cela ce fait sans soucis ni danger si on est un peut habitué a la difficulté et que l’on reste bien attentif. De la dent de Valère (2’267m), on peut distinguer au loin le refuge si on a de bon yeux, ce qui est le cas de mon fils, car ni ma fille, ni moi ne l’avant vu.

« Redescendu » au pied de cette dent (2’224m), direction Chalin, nous trouvons le chemin « rapide » ou « normal » provenant de Chindonne, ce qui indique notre détour prend fin et qu’il reste un peut de « route » a faire. Pas grand chose, un peut moins de 400m de dénivelé pour environs 1.75 km, mais cela semble tellement long, la cabane si loin … Là, on est vraiment sur un chemin de montagne, rocailleux. A noter que nous avons aussi du affronter une horde de bestioles herbivores et charmantes au demeurant, mais qui finalement avais des envies cannibales.

Mais alors, comme c’est magique et magnifique là haut (2’595m). Notre périple d’environs 1’150m de dénivelé pour presque 6 km aura duré 3h31, pauses incluent, moins que les 3h40 ou les 4h15 indiqué pour la voie « rapide ». Peut importe, cette petite randonnée jusqu’au refuge de Chalin est accessible facilement en une demi journée, que ce soit par le chemin des crêtes plus délicat ou par la voie normale plus simple. A noter que le refuge ne disposent que de 8 places … 8 places mais pas plus.

Nous avons trouvé un groupe de cinq jeunes, qui heureusement ont voulut testé les joies du camping sauvage, nous laissant le refuge pour nous tout seul. A l’entame d’une bonne fondue a l’intérieur du refuge, le vent trop froid nous on empêché de la manger dehors, un couple nous a rejoins. La soirée a été excellente avec tout ce petit monde perdu entre ciel et terre, aux pieds des dents du Midi. Nous avons passé un grand moment dans ce lieu magique, avec des gens formidable.

En ce mardi 16 juillet, nous avons pu assister a un magnifique couché de soleil et, quelques minutes plus tard a l’opposé, un lever de lune qui a été suivit par une éclipse partielle. Peut de temps plus tard, après une trop chaude nuit, le lever du jour, le lever du soleil. La nature nous a offert un spectacle majestueux.

Pour la descente, nous avons pris le chemin classique, la voie normale qui contourne la Dent de Valère et passe calmement en pente douce sous La Valerette. Retour donc rapide, en 1h53 et nous sommes arriver a la maison avant que l’aînée (18ans) ne se réveille …

Lien sur le site du refuge de Chalin: https://www.sac-cas.ch/fr/cabanes-et-courses/portail-des-courses-du-cas/2147000060/

Aucun commentaire.

Ecrire un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :